Quelle est la plus ancienne technique artistique ?

Publié le : 16 juillet 20213 mins de lecture

Depuis des années, l’art contribue largement au développement d’un pays. Il occupe une place très cruciale non seulement dans l’éducation mais surtout dans le développement d’un pays. Au fil des années, les techniques artistiques évoluent en fonction de la technologie et des changements techniques. Toutefois il est toujours important de savoir quelle est la plus ancienne technique artistique ?

L’art pariétal : la préhistoire de l’art

Les réalisations artistiques des ancêtres ne cessent de fasciner le monde actuel. Face à cela, plusieurs questions se posent. Mais comment ont été conçus ces merveilles sans la technologie ni les avancées techniques du XXe siècle ? En fait, les ancêtres ont utilisé de nombreuses techniques pour réaliser ces œuvres artistiques. L’art pariétal est apparu depuis la préhistoire. Toutefois, les artistes paléolithiques se sont basés sur plusieurs techniques pour orner les grottes. La gravure, la sculpture ainsi que la peinture s’affichent parmi les plus courants. Effectivement, ce sont les moyens d’expressions les plus connus à cette ère. Ils constituent également un art très technique.

La sculpture : une technique datant de l’antiquité

Apparue dans le monde depuis des années, la sculpture est un art très ancien. Tout d’abord, cet art se base sur la conception et sur la réalisation des formes en volumes. Nombreux sont les merveilles issus de cet ancien art. En taillant une pierre ou un morceau de bois, l’artiste dégage des volumes et des formes d’effet artistique. Le haut et le bas-relief sont les sculptures célèbres de l’antiquité. A cette époque, les artistes taillent en creux sur une surface plate tels que les murs et les panneaux. Et la sculpture en haut relief a trouvé sa place dans les cathédrales. Actuellement, les sculptures sont utilisées comme des objets de décoration dans des maisons sophistiquées.

La peinture : un courant très ancien

La peinture est un mode d’expression très connu depuis la nuit des temps. Dans une autre époque, elle est constituée de deux pigments, notamment le noir et l’ocre. Le noir provient du charbon de genévrier ou de pin et rarement d’os. Tandis que les ocres sont des argiles dotées d’une teinte naturelle. Elles varient souvent entre le brun jaune et le rouge. Durant cette période, le vert et le bleu n’étaient pas encore connus. Et l’application se basait sur l’utilisation des crayons ocre de différentes sortes et avec des bouts de charbon de bois. En somme, les artistes de la caverne ont réalisé de véritables chefs d’œuvre grâce à des moyens très simples.

Plan du site