Frida Kahlo : une artiste iconique toujours dans l’air du temps !

Publié le : 16 juillet 20213 mins de lecture

On classait l’artiste Frida Kahlo parmi les grands artistes mexicains du 21è siècle. Ses travaux ont débuté, essentiellement, par des autoportraits, inspirés par la blessure grave qu’elle a subie lors d’un accident en bus. Ses peintures ont été exposées à Paris et au Mexique avant sa mort en 1954. En tant que l’une des artistes les plus emblématiques de ces dernières décennies, Frida Kahlo a une histoire de vie qui est devenue presque aussi populaire que son art.

Une renommée qui a grandi bien après sa mort

Kahlo a eu du succès de son vivant, mais son travail à l’époque était, souvent, rejeté comme étant celui de « l’épouse de Diego Rivera ». Ce n’est que quelques années, après sa mort, que son oeuvre est largement acclamée. Sa réputation grandit dans les années 1970 et atteint ce que certains critiques appellent la « Fridamania » au 21e siècle. Au fil des années, son travail n’a cessé de prendre de la valeur, notamment grâce à sa célèbre pièce Two Nudes in a Forest.

Sa vie, marquée par son accident, un mariage mouvementé, ses histoires d’amour, et son addiction aux stupéfiants, a inspiré de nombreux livres et films au fil des ans, y compris un film biographique sorti en 2002.

À lire en complément : Que faut-il absolument voir au Musée d'Orsay ?

Des œuvres influencées par son vécu et ses origines

S’appuyant sur des expériences personnelles, les œuvres de Kahlo se caractérisent, souvent, par leurs représentations austères de la douleur. Sur ses 143 peintures, 55 sont des autoportraits qui incorporent, souvent, des représentations symboliques de blessures physiques et psychologiques. Par ailleurs, Kahlo a été, profondément, influencée par la culture indigène mexicaine, ce qui est évident dans son utilisation de couleurs vives et d’un symbolisme dramatique. Elle incluait fréquemment le singe symbolique. Dans la mythologie mexicaine, les singes sont des symboles de luxure, mais Kahlo les a décrits comme des symboles tendres et protecteurs. Les thèmes chrétiens et juifs sont, aussi souvent, représentés, dans son travail.

Une artiste désormais devenue une icône féministe

Après sa mort, la montée du féminisme dans les années 1970 a conduit Frida à devenir une icône féministe et LGBTQI.

Le travail de l’artiste a été largement salué pour être profondément personnel et pour montrer un aperçu de l’expérience féminine. Elle a, également, été félicitée pour avoir capturé son unibrow naturel et d’autres poils du visage qui parlent à beaucoup de rôles de genre et de positivité corporelle. Sa fierté farouche de ses racines mexicaines a, également, contribué à sa renommée.

Plan du site